Livres

Un homme peut en cacher un autre de Patrice Gicquel

« Sur la plage Beaurivage, deux mille cinq cents triathlètes, dans leurs combinaisons noires, bonnets de bain verts sur la tête et lunettes de plongée sur les yeux, attendaient avec impatience le coup de départ des plus belles et dures courses de triathlon au monde : l’Ironman (3.8 kilomètres de nage en mer, 180 kilomètres de vélo puis le marathon). »

Iroman 2014 – Nice

Patrice Gicquel, né à Rennes, sourd, grand sportif, nous plonge dans son roman policier « Un homme peut en cacher un autre » dans l’univers de la course qu’il connait bien et de celle de l’Ironman à Nice en 2014.

Il nous fait découvrir sa région, Rennes et ses environs que je connais personnellement car une partie de ma famille y réside : Chavagne, Mordelles, Bruz, Chantepie, la route de Lorient…où se passe  l’enquête policière.

Chantepie

P.21 « Chavagne, un petit village agréable de trois mille huit cents habitants, entouré de plusieurs plans d’eau, située à une quinzaine de minutes en voiture de Rennes et à peine cinq minutes de l’aéroport ».

Dans Rennes, il nous emmène dans le quartier de la gare et à la piscine olympique de Bréquigny où s’entraine le champion Hervé Ducasse.†
P.41 « Rennes comptait quatre piscines. Celle de Bréquigny était équipée d’un bassin olympique. Elle était assurément la favorite du nageur rennais, pour pas mal de raison. »

Nous irons aussi à Paimpont  p. 44 «  la perle du massif forestier de Brocéliande… » et au bord de la mer à Saint-Jacut.

Le tombeau de Merlin – Forêt de Brocéliande

Tout au long de son histoire, il cite de grands coureurs qui ont vraiment existé comme par exemple Mark Allen.

Iroman-Mark Allen

L’histoire qu’il a imaginée commence avec le personnage du journaliste Marc Bouleau.
Il travaille pour un magazine « le Triple effort breton » (TEB), rue de Brest à Rennes.
Il souhaite rencontrer Hervé Ducasse qui a gagné le Triathlon pour l’interviewer.
Entre temps, Marc Bouleau apprend que l’un des fils d’Hervé Ducasse, Alexis, celui qui est entendant, a été enlevé. Terrible nouvelle à lui apprendre !! Ensuite la femme d’Hervé, Natacha, a reçu une lettre de menace et l’entraineur d’Hervé, Milo, a lui aussi disparu….Que leur est-il arrivé ? Pourquoi ?

Le style du livre est vivant avec beaucoup de dialogues et des commentaires comme le font les journalistes sportifs. La présentation du texte est aérée.
L’intrigue est intéressante qui nous fait voyager.

Patrice Gicquel en profite aussi pour donner plein d’infos sur le monde et la culture des sourds. Voici quelques exemples :
P.12 « Les SMS sont une invention géniale pour les sourds qui ne pouvaient pas téléphoner ni communiquer à distance en temps réel. »

P.22 « Marc sonna à la porte d’entrée de la maison des Ducasse…..A l’intérieur ; le flash lumineux réveilla Natacha qui s’était endormie dans le canapé ».
Par la suite, l’auteur nous donne la description de l’appartement qui est agencé de telle façon que toutes les pièces sont visibles jusqu’au jardin depuis l’entrée.

P.32 « Ils roulèrent en silence. La communication entre sourd est limité quand on conduit une voiture dans une circulation dense et rapide.  Un instant d’inattention peut entrainer un accident. Hervé montra les directions à prendre en LSF. »

P. 42 « Marc attendit Hervé dans l’entrée de l’établissement en feuilletant le nouveau numéro d’Écho Magazine, le journal mensuel des sourds de France. »

Vous trouverez plusieurs livres de Patrice Gicquel dans les Pôles sourds.
Découvrez-les vite !
Isabelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s