Livres

Ils nous racontent leur vie #9 Gérard Sanroma

amour au delà du désert« L’amour au-delà du désert«  de Gérard Sanroma avec l’aide de sa femme Johanne aux éditions EDILIVRE. Un livre d’une grande honnêteté et plein de vérités.

Vérités sur la situation des sourds dans les années 60, 70, 80…dans les Instituts pour sourds et en inclusion dans les écoles dont un grand nombre sortaient en situation d’échec et/ou sans avenir.

Honnêteté sur sa propre expérience, sur son identité de sourd. Les noms des chapitres en disent long : « SANS NOM », « SANS LANGUE », « SANS BRUIT », « SANS RÉSULTAT », « SANS LES MAINS », « SANS INSTRUCTION »…

On découvre la vie « extraordinaire » d’un sourd qui n’avait rien dés le départ dans la vie  : ni un entourage familial capable de l’aimer et de l’éduquer, ni un milieu social ou scolaire pour l’aider à s’épanouir et à se développer.

Il découvre grâce au sport, des associations de sourds à Strasbourg puis viendra à Paris pour apprendre la LSF. Il deviendra à 24 ans champion du monde de Karaté .
Il créera en Alsace, où il vit, une association pour donner des cours de langue des signes française et aider à son tour les sourds. Président de l’association, il proposera un service d’interprétariat à une époque où ils manquent cruellement et fera de la prévention contre le Sida.
Gérard Sanroma-Karaté

Il n’aura pas de mal malgré son manque d’instruction à trouver du travail car il comprend vite mais l’isolement reste total comme sourd.

Puis il rencontre Johanne, entendante, qui va l’aider à s’affirmer dans son identité de sourd, qui va l’encourager dans ces démarches pour défendre le droit des sourds et le sortir de son « désert ».

Alors qu’il a 33 ans, Johanne lui faire découvrir le livre de Jean Grémion « La Planète des sourds » et ce sera pour lui une révélation, un tournant dans sa vie. Les noms des chapitres deviennent positifs : « AVEC MA LANGUE », AVEC ESPOIR », « AVEC PASSION », « AVEC FORMATION », « AVEC DÉCOUVERTES »…

J’ai beaucoup aimé ce livre de 88 pages qui dit sans détour ce que pense l’auteur et ce qu’il a vécu ou ce qu’il vit. La réalité de ce que beaucoup de sourds ont vécu et vivent encore.

Je finis donc avec une citation  (p.87) : « Je n’ai pas encore été capable d’écrire seul ce témoignage – Johanne m’a aidé à le traduire en français – , mais je tenais à témoigner pour les générations futures, pour arrêter le gâchis.
En espérant que ce livre tombe entre les mains de parents d’enfants sourds et que cela leur donne la force et le courage de se battre contre tous les « professionnels » qui oseraient dire
« Ne vous inquiétez-pas, votre enfant va être appareillé et parlera un jour. »

A lire aussi la belle préface de Johanne p.9.

Bonne lecture,
Isabelle

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s