Livres

Léopold Loustau , Peintre sourd

« Le héros modeste de ce livre s’appelle Léopold LOUSTAU. Il est mon ancêtre en ligne directe. Il est artiste-peintre et sourd-muet ».

C’est en faisant des recherches généalogiques que Jean-Pierre LEGUAY découvre dans sa parenté Léopold Loustau. Il est né le 27 mai 1815 à Sarrelouis, une ville française de la Lorraine qui fut cédée à la Prusse le 20 novembre 1815 suite à la défaite de Napoléon à Waterloo. Il est mort le 4 juin 1894 à Chevreuse dans les Yvelines.

Au travers de l’histoire de sa famille, Jean-Pierre Leguay nous raconte aussi l’histoire de la France et celle des sourds.
Léopold Loustau sera un des premiers élèves de l’institut de Nancy créé par Joseph Piroux, le 1er février 1828. Très jeune, il est doué pour le dessin. Ses parents, en particulier sa mère, l’encourageront dans cette voie car c’est aussi un bon moyen pour lui de s’exprimer

Il arrive à Paris dans le quartier du Marais où habite son frère « préféré » Gustave en octobre 1831. Ensuite, il habitera Quai de Bourbon dans le 4e  puis rue du Cherche-Midi, rue Hautefeuille et rue Monsieur Le Prince dans le 6e.

Il fera sa première exposition au Salon de 1838 suivi de beaucoup d’autres car il est un peintre reconnu et apprécié. Il peint surtout des portraits mais aussi des paysages.

Dans le Art’pi Hors-série du Tricentenaire de l’Abbé de l’Épée, on peut trouver le tableau ci-dessous page 24 et il existe un article sur lui dans l’encyclopédie du Bénézit. Il a lutté pour la cause des sourds et on trouve plusieurs archives sur lui à la bibliothèque historique de l’INJS. A sa mort il a fait la Une des journaux des associations de sourds. Dans cette biographie, l’auteur remercie vivement Michelle  Balle-Stinckwich, bibliothécaire de l’INJS. N’hésitez pas aller voir ces archives.

Je suis moi-même généalogiste amateur et il vrai que le destin de chaque famille est étroitement lié à l’histoire de son pays et à l’histoire locale de sa région. Avez-vous déjà eu envie de faire la généalogie de votre famille ? Peut-être trouverez-vous un ancêtre illustre !

l-oeil-ecoute_Loustau1893, Leopold Loustau à 80 ans, dernier autoportrait.
© Archives de l’Amicale des anciens élèves de l’INJS de Paris

Isabelle

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s